Avec le développement du Cloud Computing et la concurrence féroce entre les acteurs, c'est surtout, selon le Gartner, les brokers qui vont en profiter. Les brokers sont ces sociétés qui revendent du cloud computing en l'achetant au meilleur prix ailleurs. Les brokers jouent sur au moins deux tableaux, l'effet de volume et des logiciels leur permettant d'optimiser leurs achats, par exemple en achetant les creux d'utilisation, en surbookant les capacités, etc. Le Cloud Computing visent notamment à transformer la ressource informatique en UTILITIES, mot difficilement traduisible en français mais qui correspond à des ressources du type l'eau, l'électricité, etc. Les marchés d'UTILITIES, comme ceux des matières premières ou de la pollution (marché Carbone), ont leur propre place de cotation et même des produits dérivés. A quand le Cloud Exchange Place, la place de cotation des ressources "in the cloud" ?

Je suis sur que ça existe déjà, au moins à l'état de projet, donc si vous en trouvez, n'hésitez pas à m'envoyer des liens (à me@le domaine que vous voyez dans l'url sans le blog.)